Le fil rouge : une belle leçon de vie et d’amour

Par 

Stéphane Nicollet Bekaert

Source : 

Le fil rouge

"En égrenant des souvenirs d’enfance et en parcourant une correspondance qu’elle entretenait avec sa mère, Bunny Chriqui livre une œuvre profondément touchante et personnelle dans laquelle elle s’exprime avec le cœur."

Dans ce seul en scène écrit par ses soins et mis en scène par elle-même en compagnie d’Allan Houdayer, Bunny Chriqui rend un bouleversant hommage à sa mère disparue. 


En égrenant des souvenirs d’enfance et en parcourant une correspondance qu’elle entretenait avec sa mère, Bunny Chriqui livre une œuvre profondément touchante et personnelle dans laquelle elle s’exprime avec le cœur. 


Grâce à ce témoignage d’amour, on entre dans le monde de l’auteure et si le récit et le vécu lui sont propres, « Le Fil Rouge » a de quoi faire écho en chaque spectateur car au-delà de la maladie, c’est la relation à la mère qui est au centre de cette œuvre sobre, forte et sincère. 


Le public ne peut qu’être ému par ce formidable travail de deuil et par Bunny Chriqui car pour avoir vécu une situation similaire, il doit lui falloir sacrément de courage pour s’exprimer sur scène sur un défunt sans que l’émotion ne l’emporte à chaque souvenir. 


L’artiste nous offre une belle leçon de vie et d’amour. 


L'émotion est assurément au rendez-vous dans « Le Fil Rouge » qui donne inévitablement envie de revivre des moments complices avec sa propre mère.

© 2020 Théâtre La Croisée des Chemins - Tous droits réservés