On fera sans : originalité et créativité

Par 

Stéphane Nicollet Bekaert

Source : 

On fera sans

"De l’inattendu du début jusqu’à la fin, c’est audacieux et là où d’autres se seraient cassé les dents, Tristan Cottin et Alexandre Servage réussissent à emporter le public."

Dans « On Fera Sans » qu’ils ont écrit et qu’ils interprètent, Tristan Cottin et Alexandre Servage font preuve d’originalité et de créativité.


En effet, « On Fera Sans » qui peut paraître brouillon au premier abord ne l’est absolument pas même si on se demande où commence la fiction et où s’arrête la réalité.

Durant un peu moins d’une heure, le tandem complice et inspiré joue au dominant et au dominé, l’un ne va pas s’en l’autre et on salue leur travail de jeu.


Tout est très rapide dans « On Fera Sans » qui donne l’impression au spectateur d’être au plus près d’un comédien pendant une séance de travail qui ne se passe pas du tout comme elle le devrait.

« On Fera Sans » présente de l’inattendu du début jusqu’à la fin, c’est audacieux et là où d’autres se seraient cassé les dents, Tristan Cottin et Alexandre Servage réussissent à emporter le public.


Si cette proposition théâtrale a une apparence quelque peu déstructurée, il y a vraiment du travail dans « On Fera Sans » qui pourrait flirter avec de l’impro et le potentiel de la pièce et des deux comédiens est évident !

© 2020 Théâtre La Croisée des Chemins - Tous droits réservés