Louise O'sman en concert

Création de chansons françaises originales pour accordéon-voix

Mise en scène et interprétation : Louise O'sman

Du 6 au 28 juillet 2019 à 21h50, relâche les 8, 15, 18 et 22 juillet

 

Chausser des bottes de sept-lieues, devant la folie des Hommes, de ceux qui ne croquent plus la pomme -surtout dans la rue Paradis. Écouter la beauté des ondes, des veilleurs de ponts et des sourdes frondes enfouis dans le bleu endormi. Raconter les frênes trop frêles, les cœurs étouffés sous le satin, la violence des miroirs quotidiens. S’asseoir enfin à l'ombre des mémoires pour chanter l'attente, le manque et l'absence, qui sont peut-être déjà, les premiers signes du printemps.

À la fois doux et intime, incisif et courtois, le répertoire de Louise O'sman marque par sa force, son originalité et sa poésie.

 

 
  • BANDE ANNONCE

 
  • GALERIE PHOTOS

 
  • REVUE DE PRESSE

  • Les chansons interprétées sont des créations originales qui révèlent la profondeur des sens accordés à l’évocation de liberté et d’errance (LA GRANDE PARADE)
     

  • L’accordéon se fait tzigane. Avec des sonorités rappelant la musique klezmer, tout à la fois joyeuses et mélancoliques, pour évoquer la mémoire de migrants venus à Marseille dans ce quartier qu’on nomme La Plaine, traversant la Méditerranée. Ou de ces Nomades des origines du monde, avant « Des peurs irraisonnées / Pour un épi de blé / Adieu humanité ». (LA CAVE AUX ARTISTES)
     

  • La première fois, on écoute, on se laisse emporter par la musique, la qualité de l’interprétation, on passe un peu à côté de la richesse des paroles, qu’on perçoit, en se disant que la deuxième fois, on sera plus apte à les recevoir. Et donc, la deuxième fois… De la chanson française, de la chanson à textes qui n’a pas oublié de mettre des notes qui vont bien ensemble (CECI N'EST PAS UNE CRITIQUE)