Mama Khan, le chant berbère de l'eau : une transmission poétique et onirique

February 9, 2019

(Source : La Parisienne Life)

Le Théâtre La Croisée Des Chemins permet toujours de découvrir des spectacles originaux et forts et « Mama Khan Le Chant Berbère De L’Eau » ne déroge pas à la règle puisque Khadija El Mahdi y rend hommage sa grand-mère Lalla Richa de manière poétique à l’aide du théâtre de masque.

Ce deuxième opus des treize chemins de grand-mère terre est une très jolie porte d’entrée vers la culture Berbère et nous pouvons dire sans nous tromper que ce spectacle qui a été pensé avec le cœur est un véritable retour aux sources pour l’auteure et interprète.

Il y a quelque chose de profondément intime qui se crée durant ce spectacle, comme si Khadija El Mahdi invitait les spectateurs chez elle au près des siens.

Cette œuvre est une transmission poétique et onirique ; Khadija El Mahdi y incarne sa grand-mère mais également la fiancée de la pluie et quand elle revêt les deux masques, le changement est bluffant.

Dans « Mama Khan Le Chant Berbère De L’Eau », on retient tout : la proposition en elle-même, le fond, la forme, le chant, le jeu, la gestuelle, l’artiste bien sûr qui parle au cœur et à l’âme.

Stéphane Nicollet

(La Parisienne Life)

 

En savoir plus :

Please reload

Posts à l'affiche

Le Défunt : Un décalage à saveur longue

October 5, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Rechercher par Tags