Rapport pour une académie : original, inattendu, touchant et profondément humain.

March 23, 2019

(Source : La Parisienne Life)

« Rapport Pour Une Académie » adapté et traduit par Vincent Freulon d’après Kafka est un spectacle relativement court puisqu’il ne dure qu’une quarantaine de minutes mais il est très riche ; que ce soit d’un point de vue du texte, de l’interprétation ou des enseignements.

Le spectateur devient académicien et écoute ce rapport peu commun d’un singe devenu homme et il se demande finalement quel est le plus animal des deux.

 

C’est original, inattendu, touchant et profondément humain.

Il peut y avoir plusieurs degrés de lecture dans cette œuvre, il y a ceux qui intellectualiseront le propos, ceux qui seront attendris par la part animale et ceux qui se laisseront tout simplement emporter par le jeu de Mahmoud Ktari qui à un moment donné nous a fait penser au film « Split » puisqu’il se multiple en interprétant cinq professeurs différents.

 

Ce qui est indéniable dans « Rapport Pour Une Académie », c’est qu’il y a de l’idée et cela se ressent dans la mise en scène de Khadija El Mahdi, dans les costumes de Joëlle Loucif, dans l’accessoire principal et dans la scénographie de Stefano Perocco di Meduna.

 

Le temps passe incroyablement vite et on aimerait qu’il y ait une version plus longue pour en apprendre encore plus sur cet interlocuteur inhabituel et pour avoir le plaisir de voir s'exprimer le talent du comédien encore plus longtemps.

 

Stéphane Nicollet
(La Parisienne Life)

 

En savoir plus

Please reload

Posts à l'affiche

Le Défunt : Un décalage à saveur longue

October 5, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Rechercher par Tags