Rapport pour une académie : Absolument remarquable !

(Source : Zenithude Profonde Le Mag.com)

 

«Mesdames et messieurs les académiciens ! Vous me faites l’honneur de m’inviter à soumettre à l’Académie un rapport sur ma vie passée de singe. Malheureusement, je ne puis accéder, au sens où vous l’entendez, à votre demande. Près de cinq années me séparent de ma singitude. C’est une durée qui peut paraître courte sur le papier, mais qui est infiniment longue quand on la parcourt au pas de charge, comme je l’ai fait. Aujourd’hui, je le vois clairement : sans la plus grande quiétude, je n’aurais jamais pu en réchapper!»

Ainsi commence la pièce RAPPORT POUR UNE ACADÉMIE adaptée de l’œuvre de l’écrivain tchèque Franz KAFKA.

 

S’il est évident que le lecteur averti ne peut s’empêcher de penser à la « Métamorphose » – qui serait donc inversée – le Rapport pour une académie a pourtant son identité propre.

Le pitch:

« Aujourd’hui je me rends compte que sans le plus calme intérieur, jamais je n’aurai réussi à m’échapper ». C’est le constat d’un singe, sous forme de lettre à une académie, qui s’impose pour échapper de sa condition et au triste sort du zoo. L’unique voie qui s’offre à lui est de ressembler aux hommes, se transformer en humain pour réussir sa vie. Il raconte dans ce rapport, sa captivité en Afrique, puis son transfert vers l’Europe. C’est durant ce voyage que va commencer son apprentissage et son éducation : imiter les marins pour attirer l’attention et trouver une issue à sa situation.

Je ne m’étendrai pas cependant – bien que ma fibre littéraire en soit fort tentée –  sur le texte en lui même (drôle et profond à la fois) car je voudrais surtout évoquer la performance du comédien.

Absolument remarquable!

 
Un texte génial…surtout lorsque c’est Mahmoud Ktari qui l’interprète!

Un véritable one-man-show au sens le plus élogieux du terme puisque pendant 1 heure, Mahmoud Ktari évoluera, seul sur scène, se recroquevillant dans une cage, puis s’asseyant face au public auquel il s’adresse les yeux dans les yeux pour ensuite repartir en une pirouette…

Tout cela en enfilant très rapidement les costumes adéquats bien évidemment…

À mon sens – mais cela n’engage que moi –  le succès de ce genre de pièce dépend essentiellement de l’artiste qui l’interprète.

 

Mahmoud Ktari remporte ce challenge avec brio!
Et c’est la raison pour laquelle je vous invite vivement à aller découvrir Rapport pour une Académie au Théâtre La croisée des Chemins. Vous ne pouvez pas être déçu par cette pièce!
 
Béatrice Lise
(Zenithude Profonde Le Mag.com)
 
En savoir plus :
- Fiche du spectacle
- Article source
 
 
Please reload

Posts à l'affiche

Le Défunt : Un décalage à saveur longue

October 5, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Rechercher par Tags