La nuit juste avant les forêts

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/14
Seul en scène - Répertoire contemporain

La nuit juste avant les forêts

Bernard-Marie Koltès

Direction : 

Roger Davau

Interprétation : 

Christophe Hatey

Salle Belleville_.png
12 mars 2022
->
7 mai 2022

Un homme seul, naufragé sur un trottoir de nos rues, s’éveille et se met à parler. A qui ? Peut-être à personne. Ou peut-être à celui qu’il a croisé et qui lui a donné de l’espoir. L’espoir de pouvoir dormir quelque part. L’espoir de pouvoir se réchauffer, de pouvoir parler, raconter, saisir, échanger, crier, pleurer, aimer, vivre enfin dans la grande communauté des hommes en frère. En ami. En amant. En homme debout.


La nuit juste avant les forêts, ou la voix d’un blessé, d’un oublié, d’un sans-abri que notre société génère.

Une pièce écrite par un de nos plus grands auteurs contemporains. Une performance d’acteur.

Un grand moment d’humanité.

Durée : 

1h15

Production : 

Lune Vague

"La Nuit juste avant les forêts, c’est la voix d’un invisible, d’un sans-abri que notre société génère. C’est également une pièce écrite par l’un des plus grands dramaturges contemporains, une performance d’acteur et un grand moment d’humanité."

Friction Magazine

"La mise en scène est sobre, dépouillée. Elle laisse la lumière sur la performance sensible de Christophe Hatey, dont la voix semble faite pour faire entendre avec justesse la grâce de la colère de ceux, qui, chassés de la lumière des réverbères par le chaos du monde, survivent.
Et on va l’écouter."

Cool Mag Paris

"Un texte extraordinaire, un comédien non moins extraordinaire et une mise en scène pour le moins «décoiffante »… Et c’est le comédien Christophe Hatey qui l’interprète avec brio sur la scène du Théâtre La Croisée des Chemins"

Zenithude Profonde Le Mag

"Ce monologue bouscule par sa noirceur, enchaînant récit limpide et propos confus, il nous interroge sans cesse. Sur la petite scène de la salle Belleville, dans un décor minimal, Christophe Hatey s'en empare avec vigueur et sensibilité, laissant éclater la vérité de cet être abîmé."

Sans Crier Art

"Christophe Hatey retraduit parfaitement cet univers "koltésien" particulièrement sombre. Une performance d'acteur à saluer."

Théâtre Club

"Christophe Hatey, mis en scène par Roger Davau, incarne avec subtilité ce personnage qui nous bouleverse lorsqu'il évoque ses souffrances et ses manques, et qui nous charme par sa poésie, sa chaleur humaine et sa générosité."

Arts Culture Evasions

« Le comédien, Christophe Hatey est bluffant. Il nous transmet toutes les émotions de cet homme désespéré tant son interprétation, son incarnation, que par sa fragilité et sa poésie. Une véritable performance d'acteur. Christophe nous tient suspendu à ses mots, à ses maux, comment ne pas être en totale empathie avec lui. Il met toutes ses tripes, toute sa fougue, pour porter ce qui est un cri ! »

Passion Théâtre

En ce moment, à l'affiche dans nos salles
Les Ladies improvisent
Le temps l'emportera
Faudrait grandir !
Les précieuses ridicules
Le Misanthrope
Célimène et le Cardinal
Jeux de rôles
1/1
Bande annonce